Journal en français facile 11/11/2022 16h00 GMT

 
Поширити
 

Архівні серії ("Канал неактуальний" status)

When? This feed was archived on December 17, 2022 03:00 (2M ago). Last successful fetch was on November 15, 2022 12:36 (3M ago)

Why? Канал неактуальний status. Нашим серверам не вдалося отримати доступ до каналу подкасту протягом тривалого періоду часу.

What now? You might be able to find a more up-to-date version using the search function. This series will no longer be checked for updates. If you believe this to be in error, please check if the publisher's feed link below is valid and contact support to request the feed be restored or if you have any other concerns about this.

Manage episode 346975534 series 3335811
Зроблено Apprendre et perfectionner le français і знайдено завдяки Player FM та нашій спільноті. Авторські права належать видавцю, а не Player FM, і аудіоматеріали транслюються безпосередньо з сервера видавця. Натисніть на кнопку Підписатися, щоб слідкувати за оновленнями в Player FM або скопіюйте і вставте посилання на канал до іншої програми для подкастів.
FRANCE : l'« Ocean Viking » accoste à Toulon « à titre exceptionnel » avec 230 migrants à son bord ; et autres nouvelles.
Adrien Delgrange :16h temps universel, 17h à Paris et Toulon. Vous êtes à l'écoute de RFI.
Place au Journal en français facile avec Anne Cantener. Ravi de vous retrouver. Bonjour Anne.

Anne Cantener : Bonjour Adrien. Bonjour à tous.

AD : Vendredi 11 novembre, au sommaire de cette édition : ils ont posé leurs pieds sur la terre ferme. Les 230 migrants coincés sur un navire humanitaire sont arrivés en France ce matin.

AC : Le drapeau jaune et bleu de l'Ukraine flotte à nouveau sur la ville de Kherson.

AD : La COP27 également est au sommaire de cette édition. Très attendu, le président américain Joe Biden vient d'arriver à la Conférence internationale sur le climat.

AC : Et puis, une découverte à la fin de ce journal, une trouvaille faite au fond de l'océan, au large des États-Unis. Simon Rozé nous raconte la suite dans un instant.

AD : Voilà pour les titres. Soyez les bienvenus.

-----

AC : Les passagers de l'Océan Viking ont pu débarquer en France.

AD : Le bateau, Anne, qui les transportait a pu accoster ce matin dans le port de Toulon, dans le sud de la France. C'est plus de 230 rescapés. Hommes, femmes et enfants ont été sauvées par l'ONG, l'organisation humanitaire SOS Méditerranée. C'était il y a trois semaines et c'est la première fois qu'un bateau-ambulance sauve des migrants au large de la Libye et les débarque en France. Yoram Melloul est à Toulon pour RFI.

Du soulagement, mais aussi beaucoup d'amertume chez les équipes de SOS Méditerranée après 21 jours d'attente. Xavier Lhote est le directeur des opérations de l'ONG : « On a eu des tensions à bord, des gens qui ont eu le mal de mer. On a eu des situations assez inextricables donc on est très soulagés que ça prenne fin sans aucun drame. Mais on est aussi en colère par rapport à l'instrumentalisation de toute cette question et par rapport au calvaire qu'on a pu vivre. » En sept ans d'existence de l'ONG, Sophie Beau, la directrice générale de SOS Méditerranée, n'avait jamais fait face à une telle situation : « Il aurait pu y avoir des pertes humaines, ça fait plusieurs jours que nous le répétons. Des personnes étaient otages de discussions politiques qui n'ont pas pris fin. » Pour elle, il est urgent que les États européens s'organisent : « 27 États européens pour se répartir 234 personnes. Est-ce qu'on ne peut pas mettre en place des mécanismes avant les crises pour ne pas en arriver là ? Et les États européens sont responsables de l'échec de leurs discussions. Et de l'échec de la mise en place d'un cadre clair, d'une part pour secourir les personnes en mer, mais ensuite aussi pour les débarquer dans un lieu sûr. » Désormais, le bateau va devoir faire une escale technique avant de repartir en mer dès que possible. Yoram Melloul, Toulon, RFI.

AD : Les migrants une fois débarqués sur le sol français, ces hommes et ces femmes ont commencé à être transférés en bus vers un lieu d'accueil situé à quelques kilomètres de Toulon. Toutes ces personnes vont être reçues par des médecins avant d'entamer des démarches administratives.

AC : L'Armée ukrainienne reprend le contrôle de Kherson.

AD : Les forces ukrainiennes sont entrées ce vendredi dans Kherson. Kherson, cette ville du sud de l'Ukraine était occupée par l'armée russe depuis près de huit mois. La Russie, de son côté, confirme avoir demandé à 30 000 de ses soldats de se retirer de Kherson.

AC : Dans l'actualité également, l'arrivée du président américain à la COP27.

AD : Joe Biden s'arrête quelques heures à la Conférence internationale sur le climat. Parmi ses premières déclarations, Joe Biden réclame que tous les pays de la planète puissent réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, autrement dit moins polluer.

AC : La COP 27, justement, le thème du jour, c'est la décarbonation.

AD : Celui de moins polluer, réduire sa pollution. Ce matin en Égypte, de nouveaux engagements ont été pris pour la planète. Une initiative prise par les gouvernements d'une cinquantaine d'États, parmi lesquels les plus gros pollueurs : la Chine, les États-Unis, l'Inde ou encore l'Union européenne. L'idée, Charlotte Cosset, est d'accélérer le développement des technologies dites propres, et ce dans cinq secteurs d'activité.

Décarboner désigne l'ensemble des mesures et techniques mises en place en vue de limiter les émissions de CO2 d'une entreprise ou d'activités. Ces actions concernent cinq secteurs clés parmi les plus producteurs d'émissions de gaz à effet de serre. À eux seuls, ces cinq secteurs représentent plus de la moitié des émissions. Ces cinq secteurs sont l'électricité, le transport routier, l'acier, l'hydrogène et l'agriculture. Parmi les actions qui doivent être prioritaires selon cette initiative, il y a l'élaboration de normes communes pour orienter le choix des investissements, la mise en place d'au moins 50 sites industriels neutre en carbone, fixer une date commune pour la fin des véhicules polluants ou encore le renforcement de l'assistance financière et technologique aux pays en voie de développement. Dans son premier rapport sur ce sujet, l'Agence internationale de l'énergie atomique ne tire pas de bilan de cette première année d'initiative, mais elle formule des recommandations pour renforcer la collaboration entre les gouvernements, les entreprises et la société civile. L'Agence internationale de l'énergie atomique alerte « sans collaboration internationale, la transition vers la neutralité carbone pourrait être retardée de plusieurs décennies. »

AD : Charlotte Cosset dans ce Journal en français facile. RFI à Paris, 17h06.

AC : En Iran, après la prière du vendredi, des centaines d'hommes ont bravé l'interdit.

AD : Autrement dit, Anne, ils ont manifesté sans autorisation contre les dirigeants du pays. « Mort, Khamenei » ont crié des hommes en sortant de la mosquée de Zahedan. Ali Khamenei est le guide suprême d'Iran. Les forces de sécurité ont dispersé les manifestants. Ils leur ont dit de partir sans faire de mort cette fois-ci.

AC : La suite du journal, c'est une découverte, une trouvaille, Adrien.

AD : Une découverte faite au fond de l'océan Atlantique. Nous sommes au large des côtes de la Floride, des plongeurs sont tombés nez à nez, ils se sont retrouvés face à des restes d'avion, mais pas n'importe quel avion : un avion spatial. C'est un débris, un morceau de la navette américaine Challenger. La navette avait explosé il y a 37 ans au décollage. Simon Rozé bonjour, cette découverte, et bien, c'est le plus gros morceau de la navette jamais retrouvé.

Oui, deux plongeurs cherchaient des épaves d'avions de la Seconde Guerre mondiale au fond de l'océan Atlantique, au large de ce qu'on appelle le triangle des Bermudes. Ils ont en fait trouvé autre chose. Ils ont mis à jour un panneau enfoui à moitié dans le sable, environ cinq mètres de côté. Il est recouvert de blocs sombres, Adrien. Ces blocs, ce sont les tuiles qui recouvraient la navette spatiale Challenger pour la protéger contre la chaleur.

AD : La navette Challenger rappelons le Simon avait explosé juste après son décollage en janvier 1986.

Oui, un drame qui avait pris la vie des sept astronautes à bord. Cette découverte en est la plus importante trace, le plus gros débris. Il ne devrait pas apporter de nouvelles informations sur ce qui a causé l'accident. On le connaît déjà, mais sa valeur symbolique est elle importante ? La population américaine avait été très choquée lors de l'explosion et son souvenir est toujours présent. La Nasa, l'agence spatiale américaine, est ainsi en train de réfléchir à aller récupérer ce débris. Il pourrait alors être présenté dans un musée pas très loin du site de décollage de la navette Challenger, au Centre spatial Kennedy.

AD : Simon Rozé. Et si vous voulez en savoir davantage sur cette information, rendez-vous sur notre site internet : rfi.fr.

AC : Et puis, dans l'actualité mondiale, dans l'océan Pacifique, la terre a tremblé au large des îles Tonga.

AD : Le séisme, ce qu'on appelle le tremblement de terre, s'est produit à une profondeur d'environ dix kilomètres sous la mer, à environ 200 kilomètres des îles Tonga. Une alerte au tsunami a été déclenchée, ce qui veut dire que des vagues dangereuses pourraient submerger envahir la côte des îles Tonga.

AC : Enfin une bonne nouvelle pour le Sénégal. Sadio Mané fera bien le voyage pour participer à la Coupe du monde au Qatar.

AD : Le sélectionneur de l'équipe de football du Sénégal, Aliou Cissé, l'a convoqué parmi les 26 joueurs qui iront défendre les couleurs du Sénégal à la Coupe du monde. Blessé à la jambe, l'attaquant du Bayern Munich était incertain. Alors il part pour le Mondial, mais on ne sait pas encore s'il pourra jouer sur le terrain de football.

C'est la fin de ce journal. Merci Anne Cantener, merci Jean-Philippe Thury à la réalisation.

375 епізодів