La marche du monde - Les voix du goulag (6/6)

48:30
 
Поширити
 

Manage episode 296009566 series 57800
Зроблено France Médias Monde і знайдено завдяки Player FM та нашій спільноті. Авторські права належать видавцю, а не Player FM, і аудіоматеріали транслюються безпосередньо з сервера видавця. Натисніть на кнопку Підписатися, щоб слідкувати за оновленнями в Player FM або скопіюйте і вставте посилання на канал до іншої програми для подкастів.
Retour sur une histoire méconnue, une histoire longtemps occultée par la guerre froide et la division de l’Europe en deux blocs, celui de l’Est et de l’Ouest… Tandis que les Alliés fêtaient la victoire contre les nazis en 1945, la Russie de Staline continuait de déporter des centaines de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants dans les camps et les villages du goulag. Des Européens pour qui Staline n’est pas un héros, mais un bourreau. Des Européens pour qui l’Union soviétique n’est pas la puissance libératrice, mais la puissance colonisatrice. Dès 1939 et jusqu’au début des années 50, des familles polonaises, hongroises, tchèques, allemandes, lituaniennes, ukrainiennes, estoniennes, lettones et roumaines sont arrachées de leur foyer et déroutées de leur destinée. Avec les chercheurs Alain Blum et Marta Craveri, nous avons entrepris de les rechercher, pendant cinq ans, pour les enregistrer et créer les Archives sonores du goulag*. Des récits de survie et de résistance à la répression, au froid et à la faim, des récits de jeunes adultes et d’enfants où sont mêlées les plus grandes peines, mais aussi parfois les plus grandes joies… « Une école amère », selon l’une des rescapées Klara Hartman. Épisode 6 : Le droit à la mémoire «En fait ce qui est le plus dur dans un camp, ce n’est pas l’absence de femmes, et ce n’est pas non plus la mauvaise nourriture. Pour moi, et pas seulement pour moi, le plus dur était l’absence de couleur. Tout est monochrome. Et ça c’est cauchemardesque.» Arseni Roginski est né en prison, dans un camp du goulag soviétique le 30 mars 1946 et il est mort en homme libre, le 18 décembre 2017. Arseni Roginski, historien et père fondateur de l’association Mémorial Moscou a œuvré jusqu’au bout pour établir la liste des noms des millions de déportés soviétiques au goulag. Je me souviens de son regard vif, de son humour et de son intelligence. Je me souviens de son éblouissante persévérance pour le droit à la mémoire, comme droit humain fondamental. Je me souviens de son immense rigueur, de son immense pudeur, et de la générosité avec laquelle il a accepté de raconter à son tour son histoire personnelle, pour nos archives sonores du goulag. Remerciements: Mémorial France et Mémorial Moscou. Cette série documentaire est réalisée dans le cadre du projet «ARCHIVES SONORES-MÉMOIRES EUROPÉENNES DU GOULAG © CNRS/RFI» : Les archives sonores du goulag sont le fruit d’une enquête sans précédent, menée par une équipe de 13 chercheurs de huit nationalités différentes, coordonnée par le CERCEC (Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre-européen, CNRS/EHESS) en collaboration avec RFI. Plus de 160 témoignages, soit 300 heures de son dans 11 langues, ont été recueillis en Europe Centrale et Orientale, également au Kazakhstan et en Sibérie, entre 2008 et 2010. Ces archives sont nées de la volonté commune d’Alain Blum, Marta Craveri, tous deux chercheurs au CERCEC et Valérie Nivelon, journaliste et productrice à RFI de permettre aux survivants européens de la répression soviétique de témoigner. À lire : - Déportés en URSS. Récits d’Européens au goulag, de Valérie Nivelon, Alain Blum et Marta Craveri, éditions Autrement, en partenariat avec RFI, le CNRS et le CERCEC.

435 епізодів